Cameroun : Le MINEPAT planifie le budget 2020

0

Les Conférences Elargies de Programmation Budgétaire et de la Performance Associée (CEP/PA) se tiennent du 05 au 15 août 2019 à Yaoundé sous la coordination d’Alamine Ousmane Mey, Ministre de l’Economie de la Planification et de l’Aménagement du Territoire(MINEPAT).

Affiner la programmation triennale des dépenses des administrations pour la période 2020-2022, période qui correspond au début de la deuxième phase décennale de la vision 2035 de notre pays est le fil conducteur des travaux de Yaoundé. Une rencontre qui se tient dans un contexte marqué par une mutation profonde du cadre législatif et réglementaire régissant le processus de préparation du budget de l’Etat. Il s’agit entre autre de l’adoption d’une loi portant code de transparence et de bonne gouvernance dans la gestion des finances publiques, adoptée le 11 juillet 2019 ; de la signature du premier ministre chef du gouvernement, du décret régissant le processus de maturation des projets ; de  la signature par le Président de la République, du décret N°02019/281 du 31 mai 2019, fixant le calendrier budgétaire de l’Etat.

A l’ouverture des travaux, le Ministre Alamine Ousmane Mey, a rappelé l’importance de ces assises. « ces conférences sont une étape importante de notre processus budgétaire et viennent en substitution des Conférences Elargies de Programmation(CEP). Elles introduisent surtout la dimension de la performance attendue des actions à mettre en œuvre, en rapport avec les dotations affectées à chaque programme, » a-t-il précisé.

Parmi les innovations issues de l’évolution du cadre réglementaire, il convient de relever une plus grande implication de la représentation nationale dans le processus d’élaboration du budget de l’Etat, avec l’organisation cette année 2019, du tout premier Débat d’Orientation Budgétaire (DOB). Selon le MINEPAT, c’est le moment idoine pour procéder à un cadrage stratégique au plan macro-économique, afin d’assurer une allocation optimale des ressources budgétaires.

Perspectives du triennat 2020-2022

« Les assises de Yaoundé sont consacrées à l’examen des CDMT 2020-2022, en cohérence avec les plafonds de crédits notifiés par le premier ministre, chef du gouvernement. Ils permettront d’aborder efficacement la phase de préparation détaillée du budget en soutien à la politique des Grandes Opportunités du Chef de l’Etat durant ce mandat débutant, » a souligné le Ministre Alamine Ousmane Mey. Il sera question pendant ses dix jours de travaux de présenter les orientations du gouvernement durant le triennat 2020-2022 sous hautes directives du chef de l’Etat, et aux engagements internationaux.

Il s’agit entre autres de l’Agenda 2063 de l’UA, les ODD 2030 des Nations Unies, le PER de la CEMAC souscrit par le Cameroun. Ainsi, ces axes d’orientations des politiques publiques seront : la promotion d’une croissance plus forte, durable et davantage inclusive par un Etat Facilitateur, Régulateur et Investisseur Stratégique, le cas échéant. L’objectif est de rendre le secteur privé plus dynamique dans son rôle de créateur de richesse et d’emploi. En matière de financement et relativement à la gestion de la dette publique, il sera question d’optimiser les ressources de financement du budget 2020, d’où la priorité sera donnée aux ressources concessionnelles. Quant à la l’allocation de la trésorerie  générale, dans le cadre des Fonds de Contrepartie en investissement, une gestion plus rigoureuse et davantage efficace des ressources oisives des projets à financement conjoint logées dans les banques commerciales sera élargies à l’ensemble des projets sur BIP.

S’agissant des orientations stratégiques sectorielles, celles relevant le domaine de production, il est question de : parachever et mettre en service les grands projets structurants en infrastructure, pour rendre l’économie camerounaise plus compétitive par la baisse substantielle des coûts de facteurs de production et favoriser son intégration dans un vaste marché sous régional ; relever le niveau d’industrialisation de l’économie camerounaise pour l’opérationnalisation du Plan Directeur de l’Industrialisation d’une part et l’entrée en activité des zones économiques d’autres part ; consolider la politique d’amélioration de a balance commerciale pour une production soutenue et locale des spéculations à l’instar du riz, du maïs et une diversification des produits d’exportations etc.

Alamine Ousmane Mey n’a pas manqué de préciser l’importance de cette rencontre « dans ce contexte, le BIP 2020 devra être un budget de stabilisation et de consolidation du cadre macro-économique dont les équilibres sont en cours de rétablissement sur la base des actions contenues dans le Programme Economique et Financier du Cameroun soutenu par la FEC du FMI » a-t-il rappelé.

 

 

Commentaires Facebook

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here