Kenya : Uhuru Kenyatta annonce le début de l’exploitation pétrolière

0

Selon le Président kenyan, un accord de vente commerciale a été paraphé le 1er août 2019 avec le géant britannique Tullow Oil.

L’accord signé a une valeur de 12 millions de dollars US pour 200.000 barils de pétrole brut. Cette production a été acheminée vers le Port de Mombasa et sera exportée d’ici le mois de septembre. A en croire le Chef de l’Etat kényan, les activités purement commerciales ne débuteront pas avant 2023. Les premiers gisements de pétrole ont été découverts au Kenya en 2012 par la société Tullow Oil. Ils sont situés dans la région du Turkana.

Le pays d’Uhuru Kenyatta dispose d’une réserve pétrolière estimée à 560 millions de barils. Les autorités kenyanes envisagent la construction d’un pipeline pour évacuer la production de l’or noir vers la côte. Une enveloppe de 1 milliard de dollars américains est nécessaire pour réaliser ce projet. L’exploitation du brut kenyan va certainement permettre de relever le niveau de vie des populations et surtout accroître les recettes de l’Etat.

Traversé par l’équateur, le Kenya se situe dans l’est du continent africain et a pour pays limitrophes, au nord le Soudan du Sud et l’Ethiopie, à l’est la Somalie, au sud la Tanzanie et à l’ouest l’Ouganda. Ce pays de hautes terres est bordé, à l’est par l’Océan Indien sur 536 km. Sa superficie est de .67 km2. Son point culminant est le Mont Kenya avec une hauteur de 5.199 m. Son plus long cours d’eau est le fleuve Tana (700 km). Sa capitale est Nairobi.

Le Kenya a peu ou pas de ressources minérales. Il atteint l’autosuffisance pour l’ensemble des denrées alimentaires de base. La première culture vivrière est le maïs. Elle couvre 62 % des terres cultivables Et la production s’élevait à 2,20 millions de tonnes en 2005. Le sorgho, la pomme de terre, le haricot, l’arachide et le tabac sont cultivés sur les hauts plateaux, principale région agricole. Les plaines côtières produisent la canne à sucre, le blé, le manioc, l’ananas, le coton et la noix de cajou.

Commentaires Facebook

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here