Cameroun : Plan finalise le Projet « Don de l’espoir »

0

Un atelier de validation des programmes et modules de formation, a eu lieu le 02 août 2019 à Yaoundé dans le cadre de la mise du projet.

Plan International et ses partenaires à savoir le Ministère de l’Elevage des Pêches des Industries Animales (MINEPIA), la GIZ, le Haut Commissariat aux Réfugiés (HCR) et le Haut Commissariat du Canada ont entériné les programmes et formations se rapportant à l’élevage des petits ruminants et de la volaille. Ces documents ont été élaborés en juin 2019 à Obala. Le Projet « Don de l’espoir » vise le renforcement des capacités de 4.104 bénéficiaires.

Les bénéficiaires doivent être pourvus en techniques agropastorales afin de susciter la modernisation des exploitations familiales au sein des communautés de mise en œuvre du Projet « Don de l’espoir. » La cible a des caractéristiques essentielles. Au moins 80% des bénéficiaires appartiennent au sexe féminin. Leur niveau d’étude, de revenu et de résilience est faible. Il est donc question de développer des mécanismes pour assurer leur autonomisation.

De 1937, Plan International protège les enfants et fait respecter leurs droits. Ce sont plus d’1 million de marraines et parrains dans le monde qui soutiennent 1,4 millions d’enfants en Asie, en Afrique et en Amérique. Grâce à leur générosité, Plan International mène des programmes de développement qui, chaque jour, bénéficient à 34,2 millions d’enfants et de jeunes (dont 18,1 millions de filles et jeunes filles) sur le chemin de l’autonomie.

L’ONG Plan International intervient dans 75 pays avec pour mission d’œuvrer pour un monde plus juste qui fait progresser les droits des enfants et l’égalité filles-garçons. Son réseau international, fondé il y a plus de 80 ans, conduit actuellement près de 2.000 projets sur le terrain dans des contextes de développement et d’urgence, grâce aux dons de particuliers, au parrainage d’enfants, aux mécénats d’entreprises et aux subventions de bailleurs institutionnels.

 

Commentaires Facebook

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here