Cameroun : 2.000 réfugiés centrafricains encadrés par le SAILD en 2018

0

Dans le cadre du projet du PAM intitulé « Création des champs communautaires de maïs par les réfugiés dans le Lom et Djerem en contrepartie des vivres », le SAILD en tant que partenaire a mené des activités en faveur de la résilience des réfugiés à l’Est.

Le projet qui consiste en la création d’actifs productifs (Food assistance for assets) implique que des personnes vulnérables travaillent. Et en contrepartie, elles doivent recevoir des vivres chaque mois pour l’alimentation de leurs familles. Le SAILD a accompagné les réfugiés et populations hôtes bénéficiaires du projet dans la culture du maïs, du haricot et du soja à travers des pratiques agro-écologiques. Dans le but de renforcer leur résilience et de favoriser leur autonomisation, les réfugiés et populations hôtes vulnérables ont massivement opté pour la création des champs communautaires en vue de sortir totalement de la dépendance alimentaire à court terme. Les activités se sont déroulées dans les villages Kouba, Guiwa-Yangamo, Garga Sarali et Ndanga Ngandima. Marie Claire Motoumbou, réfugiée à Guiwa Yangamo se dite satisfaite du projet mené avec le PAM et le SAILD. Elle a appris comment bien cultiver le maïs, le soja et le haricot. Motoumbou affirme que l’encadrement a été de qualité durant le processus de mise en place et entretien du champ. Cette activité va se poursuivre. Grâce à ce projet, les réfugiés centrafricains ont eu accès à la terre. Ils disposent aujourd’hui du petit matériel agricole nécessaire. Une partie de la production sera écoulée pour acheter les semences. Marie Claire Motoumbou a compris qu’il est nécessaire de développer la cohabitation entre réfugiés centrafricains et avec les populations locales.

Le Service d’Appui aux Initiatives Locales de Développement (SAILD) est une ONG à but non lucratif. Elle est au service du développement rural depuis 1988. Le SAILD accompagne les paysans et les communautés riveraines des zones d’exploitation des ressources naturelles. Il soutient leurs initiatives entrepreneuriales et agropastorales en vue de leur épanouissement socio-économique et culturel ainsi que pour une gestion durable des ressources dont elles dépendent. Le Service d’Appui aux Initiatives Locales de Développement gère des antennes à Maroua et Bertoua. L’organisation est contrôlée par un conseil d’administration chapeauté par Isaac Njifakué.

Commentaires Facebook

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here