Centrafrique : Des progrès dans la levée de l’embargo sur les armes

0

Le gouvernement centrafricain et la MINUSCA ont abordé la question, au cours d’une conférence de presse conjointe tenue le 10 juillet 2019 à Bangui.

Des progrès ont été enregistrés en vue de la levée de l’embargo sur les armes à destination de la République Centrafricaine, ont annoncé les porte-paroles du gouvernement et la MINUSCA, Ange Maxime Kazagui et Vladimir Monteiro. Au cours d’une conférence de presse conjointe tenue à Bangui le 10 juillet, ils ont indiqué que les autorités ont pris des mesures conformément aux dispositions du Conseil de Sécurité des Nations Unies. Des officiers supérieurs et des officiers subalternes de l’armée ont été formés sur la gestion et le stockage des munitions et armes, en ce qui concerne les armureries.

Selon Kazagui, les progrès actuels dans la mise en œuvre du programme de DDRR s’inscrivent aussi dans le cadre de la levée de l’embargo sur les armes à destination de la RCA. Le porte-parole du gouvernement reconnait qu’il y a encore quelques interrogations sur le nombre d’armes à intégrer dans le plan de stockage. Ces discussions ne seraient pas de nature à empêcher la levée de la sanction. Pour sa part, le porte-parole de la MINUSCA a rappelé qu’en janvier 2019, le Conseil de Sécurité a adopté la résolution 2454 avec un chronogramme précis, demandant à la République Centrafricaine, de fournir jusqu’en juin 2019 un rapport sur les progrès enregistrés.

Il était question de mesurer le chemin parcouru dans le cadre de la gestion ainsi que le stockage des armes, la réforme du secteur de sécurité et le DDR. D’ici fin juillet le Secrétaire Général Antonio Guterres doit, avec l’appui de la MINUSCA, UNMAS et le groupe d’experts, évaluer les progrès accomplis quant à ces objectifs avant que le Conseil ne se réunisse fin septembre pour statuer sur la question de l’embargo. Il a également souligné que le Conseil a déjà accepté des demandes de levée partielle, permettant ainsi à la Russie et à la France de fournir des armes à la République Centrafricaine.

 

 

Commentaires Facebook

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here