Ghana : L’amour et le respect enseignés aux jeunes

0

La Fondation Merck en partenariat avec la Première Dame du Ghana,Rebecca Akufo-Addo a lancé une histoire inspirante pour enfants de Kofi et Ama.

L’initiative vise à renforcer les valeurs familiales d’amour et de respect dès le plus jeune âge. Dr. Rasha Kelej, PDG de la Fondation Merck et Présidente de Merck, Plus qu’une mère, a déclaré : « Je suis très heureuse de lancer avec la Première Dame du Ghana, l’histoire des enfants de la Fondation Merck dans l’une des écoles pour souligner les valeurs familiales fortes d’amour et de respect dès le plus jeune âge. »

L’histoire de Kofi raconte que le mari et la femme ne pourraient pas avoir d’enfants mais qu’ils ne perdaient jamais l’amour ou le respect l’un pour l’autre. L’homme soutenait sa femme pendant le parcours du traitement de fertilité et reconnaissait qu’il pouvait aussi être la cause de l’infertilité et vécurent heureux. De l’avis de Rebecca Akufo-Addo, cette histoire fait partie de la campagne « Merck Plus Qu’une Mère. »

Environ 20.000 exemplaires du livre ont été imprimés pour être distribués au Ghana. Ils seront distribués aux enfants dans diverses écoles et bibliothèques du pays, avec la collaboration de la Fondation Rebecca. D’après la Présidente de Merck, il est important que les éducateurs enseignent le respect aux enfants dès leur plus jeune âge. Cette valeur incontournable doit être enseignée dans les écoles et les médias.

Pour Rasha Kelej, les garçons et les filles ont besoin du même genre de conseils. Comme les filles, les garçons apprennent à contrôler leur comportement dès les années préscolaires et primaires. Cette histoire donne aux garçons les moyens de développer un véritable respect pour le sexe opposé. Elle leur offre aussi de connaître quelques faits sur la prévention de l’infertilité et comment elle affecte les hommes et les femmes de manière égale.

 

 

 

Commentaires Facebook

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here