Cameroun : 2.563 retournés pris en charge par l’OIM

0

Ces chiffres ont été communiqués le 17 juin 2019 à Yaoundé, lors du deuxième anniversaire de la mise en œuvre de l’Initiative Conjointe UE-OIM pour la Protection et la Réintégration des Migrants au Cameroun.

Depuis le début du projet, 2563 Camerounais ont reçu une aide au retour volontaire depuis le Burkina Faso, la Libye, le Niger, la Mauritanie, le Mali et le Soudan. Parmi eux, 552 étaient des femmes dont 89 femmes enceintes, 264 des enfants dont 45 sont enfants non accompagnés. 1317 des migrants de retour jouissent d’un soutien économique, soit dans la mise en place d’une activité génératrice de revenus, ou afin de suivre une formation.  « La formation en Logistique et Transports que j’ai pu suivre grâce à l’appui financier de ce projet me permettra d’être plus compétitif sur le marché de l’emploi, » a déclaré Georges, étudiant en deuxième année à l’Institut Siantou Supérieur.

Soutien gouvernement camerounais

Sur le plan sanitaire, la vulnérabilité de 3.028 migrants a été évaluée à leur arrivée à l’aéroport. 90% d’entre eux ont reçu une prise en charge médicale. En parallèle, 9.407 personnes représentant 262 communautés ont été sensibilisées aux risques de la migration irrégulière. C’était par le biais d’un concert, les causeries éducatives et communautaires, des spots télévisés et radiophoniques etc. Financée par l’Union Européenne à travers son Fonds Fiduciaire d’Urgence pour l’Afrique, et conduite par l’Organisation Internationale pour les Migrations (OIM). L’Initiative conjointe reçoit le soutien du gouvernement à travers les départements ministériels.

Il s’agit du Ministère des Relations Extérieures (MINREX), du Ministère de la Jeunesse et de l’Education Civique (MINJEC), du Ministère des Affaires Sociales (MINAS), du Ministère de la Santé Publique (MINSANTE) et  d’autres  départements  ministériels  tels  que  le  Ministère  de  l’Agriculture  et  du  Développement Durable (MINADER), du Ministère de l’Elevage des Pêches et des Industries Animales (MINEPIA), du Ministère des Petites et Moyennes Entreprises de l’Economie Sociale et de l’Artisanat (MINPMEESA), ainsi que le Ministère de la Promotion de la Femme et de la Famille (MINPROFF).

 Présence de l’Union Européenne

Lancée en 2017, l’initiative conjointe UE-OIM pour la protection et la réintégration des migrants a pour objectif de contribuer au renforcement de la gestion des migrations et assurer la protection, le retour et la réintégration durable des Camerounais. La cérémonie du 17 juin dernier, a connu la présence de l’Organisation  Internationale  pour  les  Migrations,  l’Union Européenne et du gouvernement camerounais.

Commentaires Facebook

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here