Mali : Plus de 50 millions pour un projet à Tombouctou

0

 

La MINUSMA a procédé le 30 mai 2019 au lancement de la construction d’un complexe sportif au quartier d’Abaradjou à travers la Section de la Réforme du Secteur Sécurité du Désarmement de la Démobilisation et de la Réinsertion (RSS-DDR).

Ce projet de Réduction de la Violence Communautaire (RVC) financé par la MINUSMA pour plus de 50 millions FCFA (53.144.044 FCFA) va contribuer à la consolidation de la paix, la cohésion sociale et le vivre ensemble entre les différentes communautés. Cette réalisation sera composée d’un terrain de basket de 60 mètres sur 30, d’un terrain de football de 90 mètres sur 54, d’une salle de gym de 8 mètres sur 5, d’un bloc de trois latrines et d’une clôture de 200 mètres sur 100.

Le complexe permettra de regrouper les jeunes autour d’activités sportives, favorisant ainsi le renforcement de la cohésion et de stabilité sociale. Il va réduire par la même occasion les violences inter et intracommunautaires, par le biais des mesures de prévention et de gestion pacifique des conflits. Aussi, 80 jeunes chômeurs bénéficieront d’un emploi temporaire rémunéré. Le risque pour ces jeunes de basculer dans les violences sera ainsi minimisé.

Dans le cadre de la mise en œuvre de ce projet financé par la MINUSMA, le Partenaire de mise en œuvre, de concert avec les responsables de la Section RSS/DDR s’assureront toutefois que le caractère inclusif et participatif de cet ouvrage soit respecté à toutes les étapes de sa réalisation. Les communautés ont la latitude de participer de façon égale au suivi de sa réalisation. La cérémonie de lancement s’est déroulée sur le site du complexe sportif, vaste de 8 hectares.

Le projet jugé pertinent par de nombreuses personnes sur place, se justifie par la quasi-inexistence d’infrastructures sportives appropriées dans la ville de Tombouctou. Parce que la jeunesse ressent le besoin de communier autour d’activités sportives. Situé dans la partie septentrionale de la ville, le quartier d’Abaradjou, qui est l’un des huit que compte la Cité des 333 Saints. Il accueille le Mécanisme Opérationnel de Coordination (MOC).

Par ailleurs, le nombre élevé d’incidents sécuritaires lui a valu l’appellation de « zone rouge. » La jeunesse malienne est consciente que les facteurs d’intégration dissipent les tensions. La population du quartier a pris l’initiative de réhabiliter le complexe sportif, en adoptant une approche participative et volontariste. Les représentants des associations, les leaders communautaires, les notables, les autorités administratives et locales de la ville, étaient présents à la cérémonie.

 

Commentaires Facebook

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here