Mali : 100.000 Casques Bleus honorés

0

Ils ont été à l’honneur le 29 mai 2019 à Bamako, un jour choisi pour rendre hommage aux millions de personnes qui sont employés corps et âmes, pour le maintien de la paix dans le monde et parfois jusqu’à l’ultime sacrifice. 

La Journée Internationale des Casques Bleus 2019, avait pour thème : « Protéger les civils, protéger la paix. » Les participants à la cérémonie de Bamako ont observé le salut aux drapeaux et une minute de silence en mémoire des 3.800 membres du personnel civil et en uniforme de l’ONU, qui ont perdu la vie, au nom de la paix dans le monde. Dans la foulée, les hymnes du Mali et des Nations Unies ont retenti sur la place. Puis, on a assisté à la revue des troupes par les officiels et la lecture audio du message du Secrétaire Général des Nations Unies, Antonio Guterres.

Trois personnels de la MINUSMA ont tour à tour, témoigné de leur condition de « gardiens de la paix ». Bakrene Ag Sidi Mohamed, le premier, est Malien et Assistant de Liaison Communautaire à la Division des Affaires Civiles de la Mission depuis 2015. Déployé à Tessalit, auprès des communautés, il est chargé de recenser leurs attentes, besoins et recommandations et de les porter à la connaissance de la Mission afin, in fine, d’améliorer leur protection. Bakrene se définit ainsi lui-même comme étant un « trait d’union. »

L’Inspecteur Général de Police et Commissaire d’UNPOL, Issoufou Yacouba, a rappelé le travail de formation et d’appui logistique et technique fourni par sa composante aux Forces de Sécurité Maliennes (FSM). Il a précisé que la sécurité des populations était tout d’abord la leur. Le Commissaire d’UNPOL est revenu sur l’expérimentation de la police de proximité. Selon lui, elle constitue au Mali, un des moyens les plus efficaces pour renforcer les liens de collaboration entre FSM et les populations. La collaboration permet de lutter contre la criminalité sous toutes ses formes.

920, c’est le nombre de patrouilles effectuées depuis janvier 2019 par la Police des Nations Unies au Mali (UNPOL). Un chiffre extrait du témoignage du Capitaine de Police, Chantal Kouamé de Côte d’Ivoire. De l’avis de l’homme en tenue, les Unités de Police Constituées- les FPU- dit-elle, sont des pivots centraux pour la protection des civils dans les opérations de maintien de la paix. C’est-à-dire, outre leur statut de policier, elles contribuent à l’appui, la protection et les escortes de toutes les sections de la MINUSMA dans le processus de paix.

Commentaires Facebook

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here