Cameroun : EDC choisit la conciliation dans le dossier Lom Pangar

0

Selon nos sources, la société doit se concerter le 28 mai 2019 avec les ex-ouvriers pour trouver des solutions définitives suite au protocole d’accord signé à Bertoua.

Dans une correspondance datant du 23 mai 2019, le Président National du SYNTDOPTRE, Jean Yves Ngono Misso revient tout de même sur quelques cas de litiges encore pendants dans le cadre des revendications des ex-ouvriers de Lom Pangar. Ngono Misso souligne qu’à quelques jours de la fin de la période de garantie le 30 juin 2019, on attend toujours les solutions. Un protocole d’accord a été signé le 13 mars 2019 avec EDC, à la Direction Régionale du Travail et de la Sécurité Sociale de l’Est (DRTSSE) sur les 07 points de discorde.

Le DRTSSE de l’Est a été convoqué par note N° 0431/19/MINTSS/DRTSSE/BIT/IT2 du 22 mai 2019. Les parties c’est à dire CWE l’employeur, les syndicats et les 743 ex-ouvriers ayant déposé leurs requêtes pour une solution amiable le mardi 28 mai 2019 à 10h dans son cabinet. Francis Boyoum 100% est frappé d’incapacité suite une charge de 380 Kv à Lom Pangar en 2012. Son évacuation sanitaire n’a jamais eu lieu, encore moins sa prise en charge par la CNPS ou à défaut le maitre d’ouvrage ou la Banque Mondiale elle-même.

Il se fait traité actuellement à l’indigène avec tous les risques d’aggravation possibles. Les cas d’accidentés de travail (Hervé Abondo, Martin Kombo et Francis Mbowem) et Patrick Désiré Ndinga mort sur le chantier sont sur la table. Ces cas sont sans suite malgré les engagements pris lors de l’atelier de la Banque Mondiale tenu le 12 mars 2019 à Bertoua Gabin Boukesson est mort sur le chantier et non immatriculé à la CNPS par l’employeur CWE.

Les cas des ouvriers ayant contracté l’hépatite virale B et autre VIH SIDA sont aux oubliettes. Des vies se meurent et les acteurs censés s’en occuper ne font rien de visible. Il en est de même que des cotisations syndicales du SYNTDOPTRE pourtant prélevées et non reversées par CWE. Le Président Ngono Misso porte tout ceci à l’attention de l’opinion pour que des solutions définitives soient trouvées d’ici le 31 mai 2019.

Commentaires Facebook

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here