RD Congo : Moise Katumbi de retour après 3 ans d’exil

0

L’ex-gouverneur du Katanga et mécène du Tout Puissant Mazembé de Lumumbashi, a rejoint la terre de ses ancêtres le 20 mai 2019.    

Le retour historique du leader de l’opposition au Congo Démocratique n’a laissé personne indifférent. Moise Katumbi Chapwe a été contraint à l’exil sous l’ère Joseph Kabila. Avant la Présidentielle 2018, l’opposant a tenté de regagner son pays malgré la pression de la justice. Mais l’homme a été bloqué à la frontière pourtant le peuple congolais l’attendant à bras ouverts. C’est ainsi que Katumbi a été écarté de la course au pouvoir suprême en RD Congo.

Sa réapparition sur la scène va donner une nouvelle couleur à l’opposition en RD Congo. Moïse Katumbi a fait ses études au Lycée Kiwele de Lubumbashi et à la Mission de Kapolowe. Il a décroché  un diplôme d’état, option pédagogie générale. Katumbi Chapwe a suivi une formation en gestion. Moïse Katumbi a prospéré dans la pêche, s’approvisionnant dans le Lac Moero et développant la plus grande partie de ses activités commerciales avec la Gécamines.

Ses acticités se sont étendues à la Zambie. Elles sont enracinées dans les secteurs du transport, du commerce, de l’approvisionnement alimentaire etc. En 1997, l’opérateur économique de renom a lancé la Mining Company Katanga (MCK), une entreprise qui regroupe toutes ses activités. En 1997, MCK a activé les services d’exploitation du cuivre et du cobalt de la Gécamines. En 2006 et 2011, Moïse Katumbi a soutenu la campagne électorale de Joseph Kabila.

Entre 2007 et 2015, il a assumé les fonctions de gouverneur du Katanga. Katumbi a démissionné du Partie du Peuple pour la Reconstruction et la Démocratie (PPRD) et du gouvernorat le 29 septembre 2015, dénonçant par une déclaration publique les dérives anticonstitutionnelles du régime, le recul de l’État de droit et des libertés individuelles en République Démocratique du Congo et la volonté du président Kabila de se maintenir au pouvoir au-delà de ses deux mandats constitutionnels.

 

Commentaires Facebook

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here