Somalie : 2 millions de personnes foudroyées par la sècheresse

0

Le nombre de citoyens souffrant de la faim dans ce pays de la Corne de l’Afrique, devrait dépasser les 40% estimés au début de l’année 2019.

L’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO) a émis le 15 mai 2019, une alerte sur la Somalie. Près de 2,2 millions de personnes seront confrontées à une grave crise alimentaire de juillet à septembre en raison de la sécheresse. D’après la FAO, la détérioration des niveaux de nutrition constitue une vive source d’inquiétude. Les taux de malnutrition aigüe et le nombre d’enfants qui en souffrent ont fortement augmenté en 2019.

Selon Mario Zappacosta, économiste à la FAO et responsable du Système Mondial d’Information et d’Alerte Rapide (SMIAR), le manque notable de pluies en avril et au début du mois de mai a eu pour effet d’assécher 85% des terres cultivables du pays. Et d’après les dernières prévisions, la nourriture cultivée lors de la saison du “gu” devrait être inférieure à la moyenne et en baisse de 5%. Les dernières projections prévoient la pire vague de sécheresse jamais connue depuis des années.

Depuis octobre dernier, les faibles pluies ont fait payer un lourd tribut aux éleveurs et à leur bétail, tandis que la végétation environnante s’est asséchée et que l’eau s’est faite de plus en plus rare. Les éleveurs des zones affectées par la sécheresse telles que le Galgaduud central, le Nord de Bari et Sanaag n’ont pas eu d’autre choix que d’abattre les petits de leurs chèvres et moutons. Car ils ne disposaient pas d’assez de fourrage et d’eau pour leurs animaux.

La vague de sécheresse et l’épuisement rapide des stocks alimentaires en Somalie, auxquels s’ajoutent la baisse des opportunités d’emploi et le faible coût de la main d’œuvre des agriculteurs, les pénuries de produits animaux dans les zones pastorales, la réduction de l’aide humanitaire, ainsi que la recrudescence des conflits, ont depuis le début de l’année 2019 eu pour effet de rapidement détériorer la situation de la sécurité alimentaire dans le pays.

 

Commentaires Facebook

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here