Cameroun : Risque de troubles aux obsèques d’Elisabeth Benkam

0

Selon des témoignages concordants, la belle-famille et les parents de la journaliste camerounaise, ne s’accordent pas le lieu de sépulture.

Dieudonné Ngniedjo, qui était attaché comme époux à Benkam jusqu’au moment de sa mort menace de sceller le corps. D’après nos sources, Ngniedjo a passé 33 ans sans se présenter devant les parents de sa compagne pour une démarche pouvant conduire au mariage. C’est cette attitude peu recommandable qui est à l’origine des tensions. Le père et la mère d’Elisabeth Benkam disent qu’ils n’ont jamais été considérés comme beaux-parents.

Pour eux, leur fille a vécu de longues années durant dans le concubinage. Et selon la tradition, elle doit être inhumée à Bapa, un village du Cameroun, situé dans le département des Hauts-Plateaux dans la région de l’Ouest. La décision ne plaît pas à Dieudonné Ngniedjo. Quelques jours après la mort d’Elisabeth Benkam, son conjoint a eu deux rencontres avec les parents de sa regrettée épouse. Mais malheureusement, les discussions n’ont abouti à aucun consensus.

Chaque camp est resté fidèle à sa logique. Emile Kwegueng, le porte-parole de la famille de Benkam explique : « Nous sommes très affligés par la conduite de celui qui a vécu auprès de notre sœur pendant plus d’une trentaine d’années. Son caractère violent nous choque beaucoup. Il a promis de prendre contrôle des obsèques d’Elisabeth par tous les moyens. En réalité, notre sœur doit être conduite à sa dernière demeure à Bapa. »

La maman de la défunte renchérit : « Notre fils Dieudonné n’est jamais venu nous voir. Il a connu notre fille au Lycée. Depuis ce temps-là, il a commencé a affiché une certaine indifférence. Nous ne le connaissons pas chez nous. Nous lui demandons tout simplement de nous laisser enterrer notre enfant dans la paix. » D’après les informations recueillies sur le terrain, Dieudonné Ngniedjo n’est pas prêt de lâcher prise.

Ce dernier serait en train de se préparer pour récupérer le corps de sa femme. En tant que chef de la Communauté Babété de Yaoundé, il ne digère pas que sa moitié soit ensevelie loin de son village. Selon le programme communiqué par la famille d’Elisabeth Benkam, la veillée funèbre aura lieu jeudi 09 mai 2019 à l’Eglise Evangélique Emana Dallas. Vendredi 10 mai, les parents, amis et connaissances de la syndicaliste sont appelés à assister à la levée de corps à Yaoundé.

Samedi 11 mai 2019, Elisabeth Benkam sera inhumée dans la stricte intimité à Bapa. Elisabeth Benkam est venue au monde le 09 avril 1968. Elle a étudié à l’Ecole Supérieure des Sciences et Techniques de la Communication (ESSTIC). Titulaire d’un master en traduction, Benkam savait manier le français et l’anglais. En 2002, la très sémillante présidente du Conseil Syndical du Syndicat National des Journalistes du Cameroun (SNJC) a été recrutée par PANAPRESS.

Commentaires Facebook

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here